Géopolitique

Plus personne ne conteste désormais l’importance des questions de géopolitique. Ce terme s’est imposé non seulement en géographie mais aussi dans d’autres disciplines, économie, droit, histoire, science politique etc. pour traiter de problèmes contemporains importants, qui peuvent aboutir à des conflits graves ou à des décisions politiques aux conséquences notables.

La géopolitique est une méthode d’analyse des problèmes du monde contemporain, dont le but est d’exposer le plus clairement possible telle ou telle situation concrète, sans la simplifier. Le spécialiste du raisonnement géopolitique est à même d’apporter au lecteur et au décideur les moyens d’affronter les difficultés, et les contradictions, pratiques ou théoriques, inhérentes à la complexité des situations. L’analyse géopolitique est donc à la fois une démarche intellectuelle qui doit contribuer à la qualité des débats politiques en France, et un savoir faire pour l’aide à la décision.

Face à un besoin de connaissance et de formation, le rapport Heisbourg (Rapport au Premier ministre sur  » L’enseignement et la recherche en relations internationales et affaires stratégiques « , 1999) insistait à l’époque sur la faiblesse quantitative de la formation et de la recherche dévolue à la géopolitique, sur l’éclatement des disciplines et l’insuffisance des échanges entre milieux administratifs et universitaires. Il regrettait le fait que  » chaque discipline [ait] tendance à s’ériger en baronnie, la transversalité n’étant que rarement encouragée « 

Dès l’origine et étant devenu la clé de voute des formations en géopolitique, la formation a pris un rapidement un caractère pluridisciplinaire car la complexité des situations géopolitiques nécessite en effet de combiner plusieurs savoirs pour les comprendre. Les étudiants dans ce domaine suivent tous une formation au raisonnement géographique, indispensable à la compréhension des problèmes géopolitiques puisque ce sont sur des territoires que s’exercent les rivalités de pouvoir, qu’il s’agisse de rivalités de niveau planétaire, national, régional ou local. La réflexion sur la représentation cartographique des problèmes géopolitiques est un des axes de recherche important.

Les formations s’ouvrent de plus en plus au champ de la géopolitique locale, c’est-à-dire l’ application de la méthode d’analyse géopolitique aux conflits locaux. En France notamment, les lois de décentralisation ont fortement accru les compétences des collectivités territoriales (communes, départements, régions) et donc les responsabilités des élus qui se trouvent confrontés à la gestion de nouveaux enjeux territoriaux qui peuvent se révéler conflictuels, en particulier dans le domaine de l’aménagement. Enfin le rôle croissant de l’Union Européenne dans les réglementations et les financements incite les acteurs locaux à développer des stratégies spécifiques dans un contexte de fortes rivalités territoriales non seulement locales et régionales mais aussi internationales.
Les responsables d’entreprises s’intéressent aux situations géopolitiques locales. En effet, le développement de la démocratie et l’accroissement de la sensibilité de l’opinion publique aux questions environnementales ont créé un contexte nouveau qui se traduit par une extension du champ des questions politiques et même géopolitiques. La question de la gestion des conflits en matière d’environnement et d’aménagement est donc devenue un enjeu primordial pour les entreprises et les décideurs.

La nouvelle dimension de la géopolitique réside également dans la transformation des instabilités, devenues multiformes : prolifération des technologies de destruction massive, conflits ethniques, fondamentalismes religieux, crime organisé, cyber-délinquance etc. La troisième tient à des modalités de gestion des crises et des territoires d’une complexité inédite.

Au niveau des débouchés on retrouve trois principales catégories:

Les Métiers de la recherche et de l’enseignement : enseignement supérieur, ingénieur d’étude, ingénieur de recherche…

Les Carrières vers les corps d’Etat : administrations publiques à vocation internationale et nationale

Le Secteur privé : grandes entreprises à rayonnement mondial, cabinets de conseil, journalisme

Masters de Géopolitique en France :
Après une licence en géographie, les étudiants ont la possibilité de poursuivre leur cursus universitaire de géographe par un master en géopolitique.
Les masters géopolitiques sont disponible dans trois université :Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris 8 et Reims.
Paris 8 et Reims propose un cursus pour un master 1 et 2, tandis que Paris 1 propose une spécialisation géopolitique pour le master 2 géographie.

A Paris 1, le master 2 géopolitique propose un parcours professionnel de la discipline.
site web

A Paris 8, un master Géopolitique : Territoires et enjeux de pouvoir. Ce master avec des spécialités sur l’Amérique, l’espaces russes et postsoviétiques et gestion des risques géopolotiques et Défense ; ramène à la vision géopolitique d’Yves Lacoste.
site web

A Reims, le master Géopolitique propose une approche géopolitique du monde et un approfondissement du phénomène des frontières grâce au directeur du master Stéphane Rosière.
site web

Voir la bibliographie proposée par Stéphane Rosière