Capture d’écran 2016-04-05 à 17.40.49

Le 22ème Festival International de Géographie de Saint-Dié des Vosges s’invite sur le continent oublié. Le thème « l’Afrique plurielle : paradoxes et ambitions » révèle toute la diversité du sujet qu’auront à traiter les géographes venus d’ici ou d’ailleurs pour cette année 2011. Les images du monde circulent sous la forme de stéréotypes qui ont la vie dure…

Et on peut dire que l’Afrique ne manque pas de clichés : famines, guerres, maladies, surpopulation, etc. Pourtant, l’Afrique c’est aussi l’urbanité, la jeunesse et l’innovation. Aujourd’hui, elle aborde le troisième millénaire et la globalisation après une (r)évolution rapide qui est passée par la fin du colonialisme européen et l’indépendance de ses Etats. La mutation africaine est en marche. Doté de ressources et de réserves immenses, ce continent souffre aussi d’inégalités prégnantes avec une population encore importante en marge du développement. L’Afrique est devenue ces dernières années un véritable enjeu.

Ainsi, les géographes auront à cœur de décoloniser nos fausses idées que l’on se fait de l’Afrique et de l’expliquer sous ses différentes facettes.

Pour cela, plusieurs itinéraires seront proposés :

• Environnements et transformations des milieux en Afrique
• La diversité de l’Afrique. Peuples, langues, religions
• Les perspectives démographiques
• Crises et risques en Afrique
• Indépendances et développement
• L’Afrique géopolitique
• Afrique des villes et Afrique des campagnes (mutations récentes des espaces urbains)
• L’Afrique dans la mondialisation (migrations, diaspora, communautés, mondialisation, économie, culture)

Rendez-vous donc du 6 au 9 octobre 2011 pour « faire de la géographie autrement ».

Pour plus d’infos ? Visitez le site web du FIG !

Cet article a été rédigé par Sébastien BOURDIN, président de l’association Antipode (étudiants géographes de Rouen).