Le 4 février est paru l’arrêté fixant la nomenclature des intitulés de master qui sera mise en place à partir de septembre 2015. Il y figure à l’intérieur la mention Géomatique tout comme en licence professionnelle.

L’AFNEG à l’époque avait alerté les étudiants sur l’absence d’une mention géomatique dans la nomenclature.

Pourtant la géomatique figure l’un des outils de prédilection de la géographie actuelle tant par sa sophistication que par sa polyvalence.
Il y a une demande de la part d’étudiants qui souhaitent devenir des experts dans le maniement de ces outils qui offrent l’avantage de ne pas les cantonner à un seul domaine des disciplines territoriales.
Vis-à-vis du monde professionnel, il nous semblait qu’une mention puisse informer de la présence de futurs experts au sein des facultés de géographie. Il s’agissait en effet d’une discipline qui arrive à maturité et dont l’existence est aujourd’hui reconnue par le monde professionnel sous cette identification de géomatique.

C’est ce message que l’AFNEG a voulu faire passer à travers son communiqué de presse mais également en relayant la pétition lancée par le monde de la géomatique universitaire.

Pour nous faire entendre nous avons également contacté la DGESIP en charge du dossier.

Ces efforts n’ont donc pas étaient vains.

L’AFNEG est globalement satisfaite de la nomenclature qui recouvre de manière efficace l’ensemble des spécificités des disciplines territoriales. Les mentions correspondent en partie au propositions faites par notre structure, il y a un an.

Avec cette réforme, un premier pas est fait vers une meilleure lisibilité de nos diplômes.

L’AFNEG avec et pour les étudiants, restera plus que jamais vigilante sur les dossiers touchant à l’amélioration de nos conditions d’études et d’insertion.