« Mon asso durable » : un guide associatif AFNEG

Depuis le mandat 2017-2018, l’AFNEG a affiché une prise de conscience des problématiques environnementales. Des projets innovants ciblés sur le développement durable ont ainsi vu le jour dans le réseau. L’AFNEG a par ailleurs publié un guide associatif spécifique, intitulé « le développement durable et mon asso ». Un guide mis à jour pour l’année 2019.

Un guide réédité et augmenté

Le concept de développement durable est devenu omniprésent, utilisé et réutilisé à tout va. La notion de développement se situe en son cœur. Parler du développement durable pour des pays en développement est logique, mais quand est-il des autres situations ? L’AFNEG a fait le choix de renommer son guide « mon asso durable ». La notion de « durabilité » remplace ainsi le concept classique de « développement durable ». Ce guide doit donc permettre aux associations d’adapter leurs pratiques et d’orienter leurs démarches pour plus de durabilité.

Le guide revient donc sur certaines notions avant de donner aux lecteur.rice.s des clés et des pistes concrètes. Il y a notamment un focus sur l’organisation d’événements. Le guide présente également des événements d’ampleur nationale à internationale dans lesquels les associations peuvent inscrire leurs actions. Un focus sur les actions possibles des élu.e.s étudiant.e.s est également présent. Enfin, le guide contient des références pour trouver des informations complémentaires ou suivre d’autres acteurs ou actrices de la durabilité.

Une mise en valeur des actions de l’AFNEG et son réseau

Le guide présente le travail de l’AFNEG pendant le mandat 2018-2019 telles que des campagnes de sensibilisation. L’AFNEG calcule également son empreinte carbone à l’aide des outils du REseau Français des Etudiants pour le Développement Durable (REFEDD) et de la FAGE.

Les associations du réseau de l’AFNEG se sont également mobilisées durant l’année. A l’occasion des semaines européennes ou étudiantes du développement durable nos associations ont réalisées diverses campagnes de sensibilisation. C’est notamment le cas d’Antipode (Rouen), le Globe (Montpellier) et l’Oekoumène (Paris). L’AEGD, association Dijonnaise s’est également mobilisée pendant une semaine.